La rentrée… du PAPE !

La rentrée : le bon moment pour (re)partir du bon pied !

Quelles dispositions pour la rentrée ?

L’heure de la rentrée a sonné et pas seulement pour nos enfants. C’est également le cas pour les enseignants, évidemment, ainsi que pour les accompagnants, les salariés des entreprises de nettoiement, de restauration, les conducteurs de bus scolaires, les sociétés de maintenance… Bref, c’est toute l’économie qui repart, plus ou moins vite.

Fort de mon expérience terrain, je constate que les entreprises ont eu deux types de réaction avant la reprise :

– celles qui ont anticipé durant l’été, qui ont utilisé cette période plutôt calme pour revoir leur organisation, leurs procédures, leurs équipements de protections collectives et individuelles, 

– et les autres qui restent sur la défensive, en attendant les ordres et les contre-ordres, qui remettent en cause les mesures proposées, et se plaignent que tout est trop contraignant, inapplicable, trop cher et inefficace…

Le point d’équilibre consiste à savoir quelle attitude est la plus sécurisante, dans tous les sens du terme, pour le chef d’entreprise comme pour ses collaborateurs. En tant que professionnel, je pense que le « P.A.P.E » est de rigueur, surtout en temps de crise.

Connaissez-vous le « P.A.P.E » ? Cet acronyme signifie :

P = Pratique (à porter, à utiliser, à obtenir, à lire, …)

A = Adapté (à la situation, à la population, à la morphologie, …)

P = Performant (dans le temps, dans sa fabrication, dans l’atteinte de l’objectif, …)

E = Économiquement viable (bon rapport qualité/prix, ne met pas en péril la structure, …)

Essayez d’appliquer le PAPE à vos actions et mesures afin de vérifier qu’elles sont adaptées, faciles à comprendre et à mettre à place, efficaces et au juste prix. 
 

Par exemple, le protocole sanitaire de 21 pages, diffusé la veille au soir de son entrée en vigueur, truffé de rappels à des directives et textes antérieurs, a cherché à embrasser tous les secteurs économiques. Il a toutefois listé de nombreuses exclusions et exceptions… Ce document n’est, à mon avis, pas « P.A.P.E »…

Soyons proactifs ! 

Ce protocole n’apporte rien à ce qui existe déjà. L’employeur reste responsable de la santé et de la sécurité de ses collaborateurs. Il est responsable de la mise à disposition et de l’entretien des équipements de protection collective et individuelle. De plus, il doit veiller à la bonne application des actions et mesures de prévention. C’est là tout le fondement d’une bonne évaluation des risques, d’un document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERp) efficace ainsi que d’une bonne maîtrise de la prévention au sein de la structure.

Qu’en pensez-vous ? Donnez votre avis et ouvrons la discussion…

Prenez soin de vous, de vos proches, de vos salariés et n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques en cliquant ici.