RGPD Késako ?

 

A la frontière de nos compétences, le RGPD est néanmoins une mesure de prévention et de sécurité.

Depuis le 25 mai 2018, toute entreprise traitant des données personnelles doit être en conformité avec le Règlement Général sur la Protection des Données.

Plusieurs questions se posent, parmi lesquelles : De quelles données à caractère personnel s’agit-il ?

Il s’agit de toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable par son nom, son numéro d’identification, des informations géolocalisables, un code de connexion interne ou tout autre élément spécifique (données médicales, information économique, listing pour les œuvres sociales d’une société, …).

C’est une évidence, toutes les entreprises -ou presque- sont concernées par le RGPD. Il convient donc de se mettre en conformité.

Comment ?

Cette mise en conformité se compose de 6 étapes selon la CNIL :

1- Désigner un délégué à la protection des données. Il endosse une mission d’information, de conseil et de contrôle interne.2-Identifier les différents traitements de données personnelles en vigueur dans la société
(tant pour le personnel que pour les clients et également pour vos fournisseurs, sous-traitants, …).3-Prioriser les actions à mener, au regard des risques que font peser ces traitements sur les droits et les libertés des personnes concernées.4-Gérer les risques et mener une analyse d’impact sur la protection des données.5-Organiser les processus internes afin de garantir une protection efficace de bout en bout.6-Documenter la conformité par la tenue d’un registre.

Ce dossier est à la frontière de plusieurs compétences : la sécurité, ainsi que les ressources humaines, l’informatique ou encore le service clients, la comptabilité, … tout secteur, service ou direction qui génère un quelconque fichier permettant une identification physique. Il s’agit donc d’un sujet transverse.

 

 

Les nouvelles formations sont disponibles !

Nous avions annoncé fin 2018 la préparation de nouvelles formations sécurité à destination de vos collaborateurs et collaboratrices. Elles sont arrivées et se déclinent en 3 thèmes :

  • Sécurité au travail : pour savoir comment répondre à vos obligations réglementaires vis-à-vis de vos salariés et prévenir les risques et accidents professionnels.
  • Gestes et postures : cette session vise à identifier et se prémunir des douleurs musculaires et articulaires, des troubles musculosquelettiques -ou TMS- et à anticiper leurs causes.
  • Le DUER ou Document Unique d’Evaluation des Risques : une formation qui propose au chef d’entreprise une méthode d’évaluation des risques, simple et efficace, ne nécessitant que du papier et un stylo (aucun investissement dans un logiciel ni dans un outil informatique) anisi que de bonnes connaissances dans le domaine de la prévention.

Que diriez-vous de discuter de vos besoins en formation ou encore d’intégrer le volet « sécurité » à votre plan de formation 2019/2020 ?
Appelez nous et parlons-en !

 

 

L’hiver arrive, il est temps de penser à vos véhicules !

Les premières gelées seront bientôt là, les arbres perdent leurs feuilles rendant les routes glissantes…

C’est le moment de vous préoccuper de vos véhicules et de penser à un passage par le garage.

Comment éviter les risques l’hiver ?

  • Passez aux pneus hiver,
  • Mettez vos chaines à neige dans le coffre (même en plaine),
  • Vérifiez votre niveau de liquide de refroidissement et remplacez votre liquide lave glace,
  • Prévoyez raclette et gants dans la boite du même nom,
  • Vérifiez vos kits de sécurité (triangles, gilets, …) et votre trousse de premiers secours,
  • Placez une couverture dans votre coffre ainsi qu’une bouteille d’eau et quelques barres de céréales (ou autre aliment) dans l’hypothèse où vous seriez bloqué, on ne sait jamais.

S’il vous reste un budget formation, pensez à l’utiliser pour suivre une formation aux risques routiers.

Bonne route !